FANDOM


L'Amaterasu est considéré comme la technique Katon ultime,[2] car les brasiers noirs qu'il produit seraient aussi ardents que le soleil lui-même. D'après le databook, l'Amaterasu représente « le monde matériel et la lumière » (物質界と光, Busshitsukai to Hikari),[1] par opposition au Tsukuyomi, autre pouvoir du Mangekyô Sharingan.

FonctionnementModifier

  • Amaterasu d'Itachi.
  • Amaterasu de Sasuke.

L'utilisateur crée un feu noir dans l'une de ses pupilles puis le propage sur sa ligne de vue jusqu'à sa cible.[3] Une fois touchée, la victime n'a d'autre choix que de se débarrasser des parties brûlées (vêtements, armure…) quitte à s'amputer un membre.[4]

Réputées pour brûler durant sept jours et sept nuits sans pouvoir être éteintes comme un feu ordinaire, les flammes de l'Amaterasu peuvent cependant être révoquées par l'utilisateur. Itachi, qui lance la Lumière Céleste avec sa pupille droite, n'a qu'à fermer son œil pour dissiper les flammes noires.[5] Sasuke, qui les crée avec sa pupille gauche, utilise également la droite non seulement pour les éteindre au besoin,[6] mais aussi pour modifier leur agencement et se créer un bouclier Enton en complément de son Susanô.[7] Cette technique ne peut pas rester activée très longtemps, car elle fait saigner l'œil de l'utilisateur à cause de la dilatation des capillaires sanguins autour de la pupille, et est de fait interrompue par une vive douleur au bout de quelques secondes. Comme pour les autres pouvoirs du Mangekyô Sharingan, une utilisation intensive de l'Amaterasu entraîne une dégradation de la vue pouvant aller jusqu'à la cécité.

InfluencesModifier

Dans la mythologie japonaise, Amaterasu est la déesse du Soleil, née de l'œil gauche d'Izanagi lorsque ce dernier se lava le visage après avoir quitté le monde souterrain. Sœur de Tsukuyomi, le dieu de la Lune, et de Susanô, le dieu de la Mer, elle fut enfermée par ce dernier dans la grotte Amato-Iwato, ce qui plongea le monde dans l'obscurité. Une fois libérée, Amaterasu bannit Susanô du royaume des cieux ; pour se faire pardonner, son frère lui offrit plus tard l'épée de Kusanagi.

RéférencesModifier

  1. 1,0 1,1 Deuxième Databook, page 200
  2. Troisième Databook, page 289
  3. Naruto chapitre 389, page 1
  4. Naruto chapitre 464, page 6
  5. Naruto chapitre 390, page 2
  6. Naruto chapitre 415, pages 7~8
  7. Naruto chapitre 464, page 7