Fandom

Naruto Wiki

Hanzô

3 757pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Hanzô (半蔵, Hanzô), aussi connu sous le nom de Hanzô de la Salamandre (山椒魚の半蔵, Sanshôuo no Hanzô), était un shinobi légendaire et l'ancien chef du village d’Ame.

HistoireModifier

Hanzô affrontant Mifune dans le passé.png

Hanzô affrontant Mifune dans le passé

Durant l'enfance de Hanzô, une salamandre noire venimeuse décéda dans son village. Sa poche à venin fut alors implantée en lui dans l'espoir de créer un ninja venimeux résistant aux toxines. Il dut alors porter un masque en permanence, afin de se protéger de son propre souffle empoisonné ou de la rupture de sa poche.[3] Arrivé à l'âge adulte, Hanzô lutta contre le samouraï Mifune, qu'il battit sans grande difficulté et l'empoisonna gravement. Mais en voyant la bravoure et le sens de l'honneur de ce dernier, il lui donna un antidote, en précisant toutefois que ses chances de survie étaient minces, et que seule sa détermination de vivre ferait la différence.[4]

Hanzo and Sannin.png

Hanzô face aux Sannin.

Pendant la Seconde Grande Guerre Shinobi, Hanzô se battit contre quelques ninjas de Konoha comme Jiraya, Tsunade et Orochimaru, seuls survivants d'une âpre bataille. Comme récompense pour cet exploit, il les nomma Sannin Légendaires, et leur dit qu'ils devront porter ce titre en échange de leur vie sauve.[5] Il affronta également Chiyo de Suna à plusieurs reprises, ce qui permit à cette dernière d'analyser ses techniques.[6]

Hanzô rencontrant l'Akatsuki.png

Hanzô rencontrant l'Akatsuki.

Des années plus tard lors de la Deuxième Grande Guerre Shinobi, alors qu'un groupe de ninjas s'était mis en tête de mettre fin à la guerre par des moyens peu orthodoxes au sein de son pays, Hanzô les considéra comme une menace pour son pouvoir et chercha à se débarrasser d'eux. Il s'associa à Danzô de la Racine de Konoha, pour tuer le chef du groupe, Yahiko. Il attira Yahiko à une réunion où il força Nagato, coéquipier de Yahiko, à tuer Yahiko, en échange de la vie de Konan.

Cependant, Yahiko se sacrifia en s'empalant avec le kunaï de Nagato pour épargner à son ami l'angoisse et la charge de le tuer lui-même.[7] Nagato abattit en représailles les forces de Hanzô avec les shinobis de la Racine qui étaient venues en aide à Hanzô. Après une brève escarmouche avec Nagato, Hanzô fuit la scène réalisant qu'il ne pourrait pas faire face à Nagato tant il était tellement en colère et s'échappa ainsi.

Fichier:Pain se rapprochant de Hanzô.png
Nagato, sous le pseudonyme de « Pain », déclencha plus tard une guerre civile au sein d'Ame. Selon les histoires, il aurait tué à lui seul Hanzô, sa famille et ses serviteurs, et effectua ensuite un génocide systématique de quiconque, ayant un lien à Hanzô, y compris les ambassadeurs des villages auxquels Hanzô était associé.[8][9]

PersonnalitéModifier

Hanzô était très soucieux de sa sécurité individuelle. Il était surveillé 24 heures sur 24 et ne permettait à quiconque d'être en sa présence, même des enfants, avant d'avoir été fouillé.[10] Il se souciait grandement de sa position en tant que chef du village. Cette obsession de la sécurité trompait Hanzô, en pensant préserver les grandes compétences qu'il avait amassées, au lieu de cela il ne fit que de les détériorer en raison d'un manque de pratique.

Bien qu'il ait vu les cinq grands pays comme ses ennemis, il était toujours prêt à s'allier avec des pays étrangers, même ceux qui lui avaient causé un grand tort, dans le but de rester au pouvoir. Il était également prêt à trahir les gens sans remords, le chef des Orphelins d'Ame et leur équipe en firent les frais, il tenta de tous les tuer sans pitié ; cette trahison, ironiquement, le conduisit à sa propre disparition.

Il y a longtemps pendant sa jeunesse, Hanzô avait autrefois cherché des idéaux de « paix » et tenta même de réaliser cette croyance par l'unification des cinq grands pays. Cependant, après s'être rendu compte qu'une telle méthode ne ferait qu'entraîner une guerre perpétuelle et donc, de laisser simplement la mort dans son sillage, il rejeta ses convictions. Ensuite Hanzô devint exclusivement consacré à la préservation du pouvoir qu'il avait déjà amassé, de plus en plus arrogant de ses propres compétences martiales, qui avaient bien déclinées par le manque de pratique. Même au moment de sa mort, Hanzô ne pouvait toujours pas comprendre comment quelqu'un qu'il avait autrefois vaincu, avait pu devenir plus puissant que lui.[11]

Un trait distinctif de Hanzô, cependant, était sa croyance en la foi du peuple : il croyait qu'une foi forte aurait survécu à la mort de son propriétaire. Il avait un grand respect pour ceux avec une foi solide, comme on le vit quand il épargna la vie de nombreux adversaires à forte volonté qu'il battit, en exigeant leur nom afin de les appeler des héros en dépit de leur défaite. Il prétendait que sa foi était alimentée par sa volonté d'apporter la paix sur le monde et qu'elle, malgré ses mots durs et son attitude quand il fut plus âgé, semblait avoir survécu, comme on le vit quand, avant de libérer un nuage de poison de son estomac et de perdre son libre arbitre au profit de l'Edo Tensei de Kabuto, il confia sa volonté à Mifune.

ApparenceModifier

Hanzô était un homme plutôt musclé de taille moyenne, avec de longs cheveux blonds qui descendaient jusqu'au bas de son dos et avait une cicatrice visible sur sa joue droite. Dans le manga, il avait des yeux inhabituels possédant une cornée sombre et une iris de couleur claire, semblable à ceux de Kakuzu. Dans l'anime, ses yeux étaient normaux, dépeints avec une cornée claire et une iris de couleur brune. Sur le côté gauche de son abdomen, il portait un caractère distinctif, une cicatrice en forme de croix obtenues lors de l'implantation d'un sac de venin d'une salamandre dans son corps. Il avait un chapeau noir sur sa tête et le bas de son visage était principalement obscurci par un masque ressemblant à un masque à oxygène, qui avait l'habitude de porter à cause son propre poison et qui différait de ceux portés par d'autres shinobis d'Ame. La partie supérieure de son masque portait le symbole de son village et qui reflétait par quatre entailles sur la partie couvrant sa bouche.

Son costume typique consistait en une tenue ressemblant à une combinaison de plongée large typique de son village, accentués par des bandages enroulés autour de son poignet et le bas des jambes, un gilet de protection, les sandales de ninjas standards et un manteau sombre qui atteignait le bas de sa taille. En dessous de cette combinaison, il portait une chemise sombre à manches courtes qui laissait voir tout son bas-ventre, un peu comme celui porté par Saï.

Dans sa jeunesse, ses cheveux étaient bien plus courts et il portait un respirateur avec seulement une seule cartouche au lieu de deux. Durant son combat avec Mifune dans le passé, Hanzô fut montré torse nu, vêtu seulement de la partie inférieure de sa tenue ressemblant à combinaison de plongée, complétée par une paire de gants sombres couvrant ses mains.

CompétencesModifier

Hanzô fut facilement reconnu comme l'un des plus puissants ninjas de son temps, et une icône pour le monde entier shinobi, en raison de ses compétences. Sa puissance était telle que Jiraya eut un choc intense en entendant qu'il avait été vaincu à lui seul par Pain. La vitesse de Hanzô fut dite inégalée dans l'eau.[12]

Hanzô pouvait utiliser le katon, et, au cours de sa tentative de tuer Nagato, il démontra des compétences impressionnantes pour combiner ses techniques avec des techniques de pièges, comme il avait non seulement anticipé l'attaque de Nagato, mais il avait également placé correctement une série de parchemins explosifs en préparation pour une telle éventualité.

PoisonModifier

Hanzô et sa poche de venin.png

Hanzô démontrant la localisation de sa poche de venin.

Enfant, Hanzô implanta le sac de venin d'une salamandre noire, qui résidait dans son village, dans son propre corps une fois qu'elle fut morte, laissant une cicatrice bien visible du côté gauche de son abdomen. Cette opération lui conféra des compétences liées au poison de la créature, ainsi qu'une grande résistance au poison et à l'altération de son corps qui devint lui aussi toxique, tellement que même son propre souffle pouvait intoxiquer ceux qui se trouvait aux alentours. Ce poison était mortel, causant aux victimes des douleurs atroces jusqu'à ce qu'elles succombent à l'engourdissement, et ces effets se propagent alors provoquant une paralysie complète et finalement la mort dans un délai de deux jours à partir de l'inhalation. Afin de préserver la sécurité des autres, Hanzô respire toujours à l'aide d'un respirateur et transporte un petit flacon d'antidote sur lui, bien que même l'ingestion immédiate de ce dernier ne garantissent pas la survie. La crainte que cette implantation produisit lui valut le surnom de « Hanzô de la Salamandre ».

Combattre sans son masque accordait à Hanzô un grand avantage sur ses ennemis, mais aussi portait un risque considérable pour lui. Si le sac à venin venait à être rompu après avoir reçu une blessure directe, le nuage toxique en résultant aurait libéré la toxine qui l'aurait immobilisé pendant plusieurs secondes, offrant une ouverture importante pour son ennemi, en dépit que le venin restant aurait été non fatal à Hanzô. Le masque atténuait complètement ce risque et il se résolut à l'enlever que lorsqu'il était opposé à un ennemi plus faible qu'il pouvait vaincre sans conséquence, tout en le gardant sur le moment où, en présence de forts adversaires qui auraient pu exploiter une telle faiblesse.

KusarigamajutsuModifier

Hanzô avec son Kusarigama.png

Hanzô avec son Kusarigama.

Depuis sa jeunesse, Hanzô s'exerçait à manier une kusarigama avec beaucoup d'aisance, étant capable d'égaler et même surpasser différents adversaires dangereux en apparence par l'utilisation de cette arme tout seul, y compris le réputé Mifune. Exceptionnellement, il avait tendance à porter des coups brutaux en balançant la faucille grâce à une chaîne, plutôt que de simplement l'employer à la main, qui était généralement considéré comme la manière la plus efficace. La lame de l'arme fut enduite du poison mortel de Hanzô, faisant qu'un seul coup suffisait à vaincre ses ennemis.

En raison de la préoccupation croissante de Hanzô de la préservation de sa propre sécurité, alors qu'il était proche de la fin de sa vie, ses compétences avec l'arme s'étaient émoussée considérablement.

InvocationModifier

Hanzo et la Salamandre.png

Hanzô et Ibuse.

Hanzô fut montré étant particulièrement habile dans les techniques d'invocation et de vivre selon son thème des salamandres, sa créature fétiche était l'énorme salamandre Ibuse, qui était assez grande pour que son maître puisse monter sur sa tête. Tout comme son maître, Ibuse était une salamandre toxique et était donc capable, si on lui donnait suffisamment de temps, de stocker dans son corps une grande quantité de gaz toxique, qui pouvait ensuite être exhalé de sa bouche sur ordre de Hanzô. Ce poison était assez fort pour paralyser presque complètement les adversaire juste quelques secondes après l'inhalation, les laissant entièrement à la merci de son maître. Ibuse était également compétent pour creuser des tunnels à travers le sol afin de voyager sous terre, pour éviter les attaques, puis à refaire surface sous un ennemi pour l'avaler et le laisser mourir à cause des toxines stockées dans son corps.

Le fait de combattre aux côtés de cette créature prouve que Hanzô était assez fort pour combattre et finalement vaincre les trois Sannins dans leur jeunesse.

Partie IIModifier

Quatrième Grande Guerre NinjaModifier

Chiyo, Hanzô et Kimimaro ramenés à la vie.png

Chiyo, Hanzô et Kimimaro ramenés à la vie.

Hanzô fut ressuscité par Kabuto, ainsi que diverses autres ninjas célèbres à travers la technique Edo Tensei, pour combattre les forces alliées Shinobis. Il faisait partie du groupe dont Chûkichi demanda assistance, aux côtés de Chiyo et Kimimaro.

Hanzô rencontra plus tard, Kankurô et les restes de la division d'embuscade avec son équipe improvisée, il châtia Deidara pour s'être fait capturer et fit remarquer qu'il n'aurait eu aucune intention de le libérer s'il n'était pas gouverné par la technique maudite qui régit ses actions. Comme les opposant prirent la retraite, Hanzô se concentra sur leur poursuite, une fois que les ennemis furent à portée, il invoqua sa salamandre et lui commanda de libérer une brume de poison. Se déplaçant pour porter un coup fatal, Hanzô fut intercepté par Mifune, qui exprima le désir de se battre avec lui.

Mifune interceptant Hanzô.png

Hanzô intercepté par Mifune et sa division.

Mettant en doute la dévotion de son adversaire, comme ils s'engagèrent dans un duel bref mais acharné, Hanzô tenta de maintenir ses distances avec son kusarigama. Après avoir ordonné à Ibuse à prendre les souterrains comme refuge, Hanzô félicita Mifune pour avoir évité ses attaques, avant de raconter comment il avait mis de côté ses idéaux de « paix ». Mifune réfuta ses affirmations, car il empêcha à Hanzô l'utilisation des signes incantatoires au travers du Iaidô, l'empêchant d'utiliser son Ninjutsu. Après s'être souvenu de son passé, Hanzô tenta de riposter en ordonnant à Ibuse d'avaler tous les samouraïs, en résultant que Mifune fut presque étouffé dans la bouche empoisonnée d'Ibuse. Frappant à travers la tête de la salamandre, les deux adversaires se lancèrent pour l'assaut final. Dans un renversement complet de leur première bataille, Mifune coupa la lame de kusarigama de Hanzô en deux et frappa à travers son corps, bloquant son respirateur durant l'attaque, indiquant que la perte de ses convictions avait émoussé ses compétences.

Hanzô comettant un Seppuku.png

Hanzô commettant le Seppuku.

Après les réminiscences de Hanzô sur son combat passé avec Mifune, où il divulgua les détails entourant sa réputation infâme et qu'il épargna le samouraï défait à cause de sa dévotion forte envers ses alliés, il expliqua ensuite que la faiblesse qu'il décrit dans le passé demeurait, malgré son immortalité. Dans une démonstration extraordinaire de volonté, Hanzô plaça sa foi en Mifune et surmonta le talisman qui le gouvernait, il commit un « Seppuku » (切腹, Signifiant littéralement : Coupure au ventre) avec son kusarigama cassé. Perçant la glande à venin situé à l'intérieur de son corps durant le processus, un énorme nuage toxique fut libéré qui paralysa l'intégralité des mouvements de Hanzô, créant une ouverture pour la Cinquième Division afin de l'exploiter et de le sceller pour le restant de la guerre.

Jeux vidéoModifier

Hanzô est un personnage jouable dans les jeux vidéo suivants :

Jeu Sortie japonaise Sortie française
Naruto Shippûden: Ultimate Ninja Storm 3 18 avril 2013 8 mars 2013

AnecdotesModifier

  • Selon le troisième Databook :
    • Sa phrase favorite était: « La sécurité est le plus grand ennemi »
  • Hanzô peut avoir été nommé d'après un célèbre samouraï et largement considéré comme un ninja Hanzô Hattori (服部半蔵, Hattori Hanzô). Ceci est encore accentué par ses liens avec des samouraïs de l'univers de Naruto et son dernier acte de suicide, typique de la vie réelle des samouraïs.
    • Il est populaire dans la légende japonaise que Hattori Hanzô fut tué par Kotarô Fûma. Le premier Chikushôdô de Pain provenait, d'après les dires, du clan Fûma.
    • Il put aussi être nommé d'après le salamandre géante du Japon. Cette espèce est aussi appelée hanzaki (半割), qui partage le premier kanji avec celui du nom de Hanzô.
  • Le pseudonyme de Hanzô et son affinité élémentaire ont une signification importante, car dans la mythologie antique, tout en étant amphibie, la salamandre était considéré comme le symbole vivant du feu et en tant que telle fut complètement réfractaire et capable de vivre dans le feu lui-même.

CitationsModifier

  • Jiraya, Orochimaru, et Tsunade) « Vous êtes très forts, tous les trois… pour avoir survécu ici… Moi, Hanzô… je vous baptise « Les ninjas de Konoha ». Maintenant j'aimerais connaître les noms de ceux qui vont entrer dans la légende… »[13]
  • Mifune) « Laisse-moi te dire une chose. La vie d’un homme ne se termine pas lorsqu’il meurt… Mais au moment où il perd ses convictions. »[14]
  • (à Mifune) «  Nous allons voir si un homme comme toi, nourri par ses convictions, choisit de mourir en les portant… ou s’il choisit de vivre en les abandonnant. »[15]
  • (à Mifune) « Autrefois, j’aspirais, moi aussi, à la paix, et j’ai essayé de fusionner les cinq grands pays afin d’unir le monde des shinobis. Mais j’ai vite perdu mes illusions lorsque j’ai réalisé que la paix n’existait pas. »[16]
  • (Décriant l'occupation du samouraï) « La plupart se sont reconvertis en shinobis. Même les écoles et les idéologies guerrières se sont adaptées aux shinobis. L’ère des samouraïs est révolue. Aujourd’hui leur place a été prise par les shinobis, ces êtres dénués de toute dévotion pour la paix, motivés par le gain et qui se battent en utilisant de puissants ninjutsu. Et lorsq’un shinobi meurt, il ne reste plus rien. Exactement comme ce fut le cas pour moi. »[16]
  • (à Mifune) « Mifune… Je te confie mes convictions !! »[17]

RéférencesModifier

  1. Troisième Databook, page 143
  2. Quatrième Databook, page 147
  3. Naruto chapitre 532, pages 2~3
  4. Naruto chapitre 532, pages 1~8
  5. Naruto chapitre 369, pages 11~12
  6. Naruto chapitre 531, page 6
  7. Naruto chapitre 446, pages 10~17
  8. Naruto chapitre 369, pages 9~14
  9. Naruto chapitre 531, pages 14~15
  10. Naruto chapitre 369, page 10
  11. Naruto chapitre 531, pages 11~20
  12. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées d1.
  13. Naruto chapitre 369, page 12
  14. Naruto chapitre 532, pages 4~5
  15. Naruto chapitre 532, page 8
  16. 16,0 16,1 Naruto chapitre 531, page 12
  17. Naruto chapitre 532, pages 9~10

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard