Wikia

Naruto Wiki

Karin

Discussion0
3 212pages sur
ce wiki
Karin[1]
Karin
(香燐, Karin)
Début
Manga Chapitre 348
Anime Naruto Shippûden Épisode 115
Jeux vidéo Naruto Shippûden: Dragon Blade Chronicles
Apparaît dans Manga, Anime et Jeux vidéo
Doubleur
Français Cathy Boquet
Japonais Kanako Tojo
Informations
Naissance Astrological Sign Gemini 20 juin
Genre Femme Féminin
Espèce Humaine
Âge 16 ans
Taille 162,6 cm
Poids 45,8 kg
Groupe Sanguin AB
Classification Ninja sensoriel
Occupation Gardienne de la prison sud d'Orochimaru
Affiliation Kusa mini Kusa
Oto mini Oto
Akatsuki mini Akatsuki
Équipe Taka
Clan Uzumaki mini Uzumaki
Rang Ninja
Rang Ninja Nukenin
Jutsus
Chaîne de chakra
Détection du chakra
Technique de la Paume Mystique
Troisième œil du kagura
Karin (香燐, Karin) est une ancienne subordonnée d'Orochimaru et une ancienne ninja de Kusa et un membre du clan Uzumaki.[2][3]

Histoire

Karin jeune

Karin portant le bandeau frontal de Kusa.

Quand elle était enfant, Karin vivait dans un petit village qui fut brûlé au cours d'une guerre. Elle fut la seule survivante et en sortit complètement indemne. Orochimaru la trouva par la suite et lui demanda comment elle avait survécu, question à laquelle elle répondit qu'elle ne pouvait se souvenir que d'énormes groupes de personnes qui étaient venus.[1] Karin prit part finalement aux examens Chûnin qui eurent lieu à Konoha, avec son bandeau frontal affirmant son affiliation au village de Kusa. Au cours de la deuxième phase, qui eut lieu dans la Forêt de la Mort, elle perdit la trace de ses coéquipiers et fut attaquée par un grand ours. Elle fut sauvée par Sasuke Uchiwa, qui fut déçu de constater qu'elle avait le parchemin de la terre, mais elle fut capable d'avoir un bon aperçu de lui avant son départ. Elle se souvînt du sourire que Sasuke lui avait donné et en tomba amoureuse.[4]

À un certain moment, elle participa à des expérimentations sur Jûgo et Kimimaro.[5] Ses impressionnantes capacités de guérison furent étudiées par Orochimaru et Kabuto dont ce dernier parvint à les reproduire.[6] Contrairement au reste de Taka, Karin était véritablement loyale à Orochimaru,[7] allant jusqu'à refuser de libérer les prisonniers d'Orochimaru et,[8] dans l'anime, à les tuer pour avoir parlé de sa mort, même après sa défaite.[9]

Personnalité

Elle possède un caractère de garçon manqué, ayant une attitude violente si elle se sent offensée. Sinon, elle semble être amoureuse de Sasuke et fait tout pour éloigner Suigetsu qu'elle ne porte vraiment pas dans son cœur. Elle a aussi peur de Jûgo à cause de ses pulsions et ne souhaite pas rester en sa présence. Malgré son amour pour Sasuke, elle se rend compte qu'il est froid et qu'il n'a pas grand chose à envier mis à part son physique et ses compétences. Elle s'en rend compte quand elle ressent la chaleur que dégage l'énergie de Naruto quand elle est ramenée en tant que prisonnière de Konoha.

Capacités

Karin est une ninja sensorielle, ayant la capacité de détecter le chakra d'une personne. Elle peut identifier la quantité et à qui appartient ce chakra sans problème et peut aussi dissimuler son chakra pour éviter que d'autres ninjas sensoriels ne la repèrent.

Elle peut également soigner un allié en le laissant sucer son chakra. Elle est d'ailleurs couvertes de marques de morsures prouvant que cette capacité est souvent utilisée.

Partie II

Poursuite d'Itachi

Sasuke la recruta comme membre de Hebi. Elle demanda si Orochimaru était bien mort et elle s'enferma avec Sasuke après que Suigetsu alla libérer les prisonniers. Elle tenta de séduire Sasuke mais sans succès. Elle partit avec lui et Suigetsu.

Lorsque le trio partit à la recherche de Jûgo, elle se montra capable d'infirmer à Sasuke et Suigetsu que Jûgo se trouvait parmi les dizaines de monstres qui les attaquaient. C'est aussi elle qui apprit au reste du groupe la façon dont Jûgo était venu rejoindre Orochimaru et les expériences qu'il avait subies. Elle trompa Suigetsu pour être avec Sasuke mais Jûgo les attaqua.

Une fois Jûgo enrôlé, Sasuke forma Hebi et révéla l'objectif de ce groupe : trouver Itachi Uchiwa, le frère de Sasuke.

Ils se séparèrent pour trouver des informations. Karin était imprégnées de l'odeur de Sasuke et cela attira l'attention de Sakura Haruno et des deux Ninkens de Kakashi Hatake, mais elle ne se fit pas remarquer car ils s'attendaient à voir le vrai Sasuke plutôt qu'elle.

Elle retrouva Sasuke dans un sale état après son combat contre Deidara. Elle garda les draps dans lesquels Sasuke avait transpiré lorsqu'il se remettait de ses blessures et demanda à Jûgo d'utiliser les oiseaux pour emporter des morceaux de ce drap dans toutes les directions afin que Konoha ne les retrouvent pas à l'aide de chiens.

Ils trouvèrent Kisame Hoshigaki, qui ne laissa passer que Sasuke. Karin observa le combat entre Suigetsu et Kisame pour obtenir Samehada mais celui-ci ne se termina pas. Sasuke renomma Hebi en Taka et lui donna l'objectif de détruire Konoha.

Taka, qui s'allia avec l'Akatsuki, reçut pour mission de capturer le jinchûriki de Hachibi.

Recherche de Hachibi

Karin Naruto 3
Taka infiltra Kumo, au Pays de la Foudre, pour trouver le jinchûriki de Hachibi. Ils capturèrent un ninja qui, grâce à une illusion de Sasuke, révéla des informations sur Killer B. Karin resta en arrière et soigna Sasuke lorsque celui-ci était blessé.

Sommet des Kages

Taka partant à Konoha

Taka partant à Konoha.

Taka partit pour Konoha quand Tobi apparut et les arrêta, leur annonçant que Konoha avait été détruit par Pain. Zetsu apparut et révéla la nomination au poste de Hokage de Danzô Shimura, un des responsables du massacre du clan Uchiwa. Taka partit alors pour le Pays du Fer pour le retrouver.

Karin et Sasuke dans la dimension de Madara

Karin et Sasuke dans la dimension de Madara.

Karin dissimula son chakra afin que C ne la retrouve pas et observa le combat. Elle remarqua la noirceur du chakra de Sasuke et elle en prit peur. Elle accompagna Sasuke à l'endroit où se trouvait Danzô. Tobi apparut, sauva Sasuke d'une mort certaine et demanda à Karin de le soigner.

Elle fut libérée en même temps que Sasuke devant Danzô prêt à se battre. Karin observa le combat et tenta de comprendre la technique de Danzô. Elle finit par trouver que Danzô utilisait Izanagi pendant 60 secondes avant de l'annuler. Elle soigna Sasuke quand Danzô n'eut plus de sharingan sur son bras droit.

Sasuke tue Danzo

Sasuke transperce Karin et Danzô

Elle fut prise en otage par Danzô qui souhaitait hypnotiser Sasuke avec l’œil droit de Shisui Uchiwa. Mais Sasuke n'hésita pas à transpercer Karin avec Lance acérée du Chidori pour atteindre le cœur de Danzô. Karin se retrouva grièvement blessée.

Sakura arriva dans le but de tuer Sasuke et lui fit croire qu'elle voulait le rejoindre. Sasuke lui ordonna alors de tuer Karin mais il chercha à l'éliminer avec un Chidori. Elle dut sa vie à Kakashi venu pour l'arrêter. Karin fut soignée par Sakura et resta en arrière.

Confinement des jinchûrikis

Ibiki interroge Karin

Ibiki interroge Karin.

Karin fut vue en train d'être interrogée par l'unité d'interrogatoire et de torture de Konoha et se montra peu coopérative. Plus tard, toujours en prison, on la vit en train de se décider entre Sasuke ou Konoha.

Quatrième Grande Guerre Ninja

Après avoir été emprisonnée quelques temps après l'interrogatoire, Karin parlait à un portrait de Sasuke, alternant entre rage, jetant et piétinant le portrait, et fougue amoureuse, regardant le portrait sous le charme. Ce comportement erratique apparemment était en cours depuis un certain temps, déconcertant les gardes. Cela, cependant, se révéla être une ruse, comme Karin utilisa la distraction du gardien pour soulever le portrait avec une lame cachée dans ses lunettes, révélant un ensemble d'outils de crochetage.

Références

  1. 1,0 1,1 Troisième Databook, pages 66~67
  2. Naruto chapitre 579, page 11
  3. Naruto chapitre 627, page 12
  4. Naruto chapitre 482, pages 10-12
  5. Naruto chapitre 352, page 3
  6. Naruto chapitre 579, page 11
  7. Naruto chapitre 348, page 3
  8. Naruto chapitre 348, pages 8~9
  9. Naruto Shippûden épisode 116

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard